« Alexandra...

 

Infiniment créatrice, d’instinct, par le vivant de son trait, la mise en espace des formes, l’intuition kaléidoscopique des couleurs, Alexandra ne crée cependant jamais avec la tête et toujours avec le cœur, pour paraphraser une heureuse formule de Flaubert.               

Rescapée d’une adolescence meurtrie mais en quête perpétuelle de tendresse, elle témoigne dans son œuvre d’une étonnante force fragile que traverse une fêlure, entre l’espoir et la tentation fugitive d’une désespérance. Une espèce de bal des maudits revisité par la joie.       

 

Le mouvement y cherche son rythme, le relief sa résonance et sa profondeur ; les plages colorées quelque chose de paradoxal évoquant la commedia dell’arte.

 

C’est un toucher à vif, à l’image de la passion qui l’anime et pour laquelle, un jour, elle a mis la clef sous la porte d’une activité respectable de juriste afin de retrouver les odeurs enivrantes de térébinthe, de métal, de papier, de toile et de fusain d’un atelier à la lisière d’une ville nommée désir.

 

Une artiste inclassable qui nous surprend et nous interroge…

                                                                                                                   

                                                                               M.P.

                                                                               Professeur des Universités

                                                                                 

“Alexandra...

Infinitely creative, instinctively, by the living of its line, the spacing of forms, the kaleidoscopic intuition of colors, Alexandra never creates however with the head and always with the heart, to paraphrase a happy Flaubert formula.

Rescued from a bruised adolescence but in perpetual quest for tenderness, she testifies in her work of an astonishing fragile force that crosses a crack, between hope and the fleeting temptation of despair. Some kind of damned ball revisited by joy.

 

The movement seeks its rhythm, the relief its resonance and its depth; the colorful beaches something paradoxical evoking the Commedia dell'arte.

 

It is a sharp touch, in the image of the passion that animates him and for which, one day, she put the key under the door of a respectable activity of jurist in order to find the intoxicating smells of terebinth, metal, paper, canvas and charcoal from a workshop on the edge of a city called desire.

 

An unclassifiable artist who surprises and questions us…

                                                                           M.P.

                                                                           University Professor

© copyright

En voir plus